Plataforme de télémédecine inaugurée au Bissau: une avancée majeure au sein de l’Hôpital Militaire

Le Premier ministre, Rui ⁢Duarte Barros, a exhorté ce mardi 26 ‌mars 2024 les ⁣professionnels de la santé du principal hôpital militaire à utiliser‍ de manière responsable​ la plateforme de télémédecine inaugurée⁣ dans⁤ cet établissement, destinée à soutenir la santé maternelle, néonatale et infantile, en ​prenant soin des équipements afin qu’ils puissent servir la population de Guinée-Bissau.

Lors de la‌ cérémonie d’inauguration de la plateforme de télémédecine, financée par l’Union européenne dans le ⁢cadre du Programme intégré de réduction de la mortalité maternelle et infantile (PIMI-III), le Premier ministre Rui ⁤Duarte⁢ Barros a souligné l’importance de⁤ cette initiative pour ​la‍ Guinée-Bissau, avertissant que le‍ pays est confronté à un grand défi en ⁤ayant pour la première fois une ‍plateforme de télémédecine.

“Nous devons l’utiliser avec beaucoup de responsabilité pour ‍servir non seulement ‍le principal hôpital militaire‍ de Bissau, mais également tous les centres de santé,⁤ les hôpitaux et l’ensemble du territoire national”, a-t-il déclaré.

Le ⁢ministre de la Santé publique, ‌Domingos Malú, a quant à ⁢lui souligné l’importance de cette plateforme dans le cadre de l’engagement du gouvernement pour ⁢réduire la mortalité ​maternelle⁣ et infantile, malgré les difficultés propres au système ⁢de santé.

“Le gouvernement ​peut vouloir tout faire, mais avec ⁢des limitations économiques, il ne peut pas tout avoir. Cette plateforme permettra de surmonter certaines⁢ difficultés, c’est pourquoi nous tenons‌ à remercier l’appui inconditionnel ‍de l’Union européenne à la Guinée-Bissau”, a-t-il souligné.

Pour l’ambassadeur de l’Union européenne en Guinée-Bissau, Artis Bertulis,⁢ cette plateforme facilitera l’assistance⁤ à distance ⁤pour les professionnels de santé de l’Université de Porto ainsi que pour les patients et les techniciens de santé du principal ‍hôpital militaire.

Il ⁣a ajouté que l’Union européenne soutient ⁢le gouvernement guinéen dans ses efforts pour ⁤renforcer le système de santé et atteindre une couverture universelle de santé.

Le directeur général ⁣de l’hôpital militaire principal, Ramalho Cunda, a déclaré que cet établissement médical, qui existe depuis les débuts de l’indépendance,⁤ a dû faire face à de nombreuses difficultés, mais a ⁤réussi à se‍ développer avec la construction ​du nouvel édifice inauguré en 2011, désormais ouvert aux civils.

Il⁢ a ajouté que ⁤cet établissement hospitalier, en ‍tant⁢ que structure de santé militaire de niveau tertiaire et stratégique, est conforme au plan national de santé élaboré par le ministère de​ la Santé ⁢publique.

Ce projet représente ⁤donc un grand pas en avant pour la santé en Guinée-Bissau, ⁢et avec l’aide‌ de l’Union européenne, il pourra bénéficier à la population et améliorer la qualité des soins médicaux⁢ dans tout le pays.